Compost retourné, maturité accélérée

Tous les 6 mois, votre compost a besoin d’une bonne aération : l’oxygène est nécessaire aux micro-organismes qui assurent la décomposition. Le mieux est de le retourner !

Accumuler des déchets sur le tas, c’est bien mais ce n’est pas tout. Pour obtenir par ce recyclage un bon engrais gratuit qui plus est ! – il vous faudra entretenir un minimum votre compost. Le but poursuivit est toujours d’activer au maximum la décomposition : plus vite la matière est recyclée, plus vite elle viendra enrichir vos plates-bandes. Cette décomposition exige selon ce que vous y mettez et selon la température extérieure, entre 8 et 10 mois. Le compost est bien mûr lorsque les éléments que vous y avez mis ne sont plus reconnaissables vous avez alors une sorte de terreau très noir et très riche.
Si en été, arrosages et apport de purin d’ortie activent la décomposition, ce que l’on sait moins c’est que l’aération des débris est capitale pour accélérer leur évolution. Au moins deux fois par an dont une première fois au bout de 6 mois d’accumulation des déchets.
Si vous avez une compostière, commencez par remuer le haut du tas en le soulevant par parties avec la fourche. Ensuite, par l’ouverture située sur un des côtés en bas, prélevez les éléments du dessous que vous jetterez au-dessus.
Si la structure de votre tas de compost est complètement amovible, c’est le plus simple. Il suffit de l’enlever et la replacer à côté. Transvasez progressivement le tas d’un endroit à l’autre avec une fourche : le dessus se retrouvera automatiquement en dessous.
Déjà au bout de 3 mois, il est possible d’employer le compost pour pailler des plantes gourmandes comme les arbres fruitiers par exemple. Les débris végétaux sont encore reconnaissables : leur décomposition se poursuivra sur place avec les vers de terre du jardin.

aération compost, accélérer compost

Catégorie : Compostage
Tags :